CETTE MAÎTRISE S'ADRESSE AUX PERSONNES QUI S'INTÉRESSENT AUX RELATIONS ET AUX INTERACTIONS ENTRE LES HUMAINS ET LES FORÊTS   (FLORE, FAUNE, FONCTIONS ÉCOLOGIQUES, SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES DE RÉGULATION, D'APPROVISIONNEMENT ET CULTURELS)

 

Tantôt il nous faut les protéger. Tantôt l'humanité en dépend. On attribue aux forêts des valeurs intrinsèques et extrinsèques et il n'est pas toujours évident de s'y retrouver.

C'est pourquoi des professeur.e.s du réseau de l'Université du Québec ont décidé de s'unir et de proposer cette formation unique au Québec.

Les thèmes abordés dans le cadre de cette maîtrise sont directement en lien avec les recherches de ces professeur.e.s:

 
 

|  Écologie forestière |  Gestion durable des forêts | Aménagement et sylviculture inspirés des processus naturels Gouvernance des territoires forestiers, dont la gouvernance par les Premières Nations |  Réalités et contextes autochtones   |  Évaluation des services écosystémiques rendus par les forêts  |  Systèmes couplés Humains-NatureÉthique du développement durable  |

 
 

Consultez le site Internet de chacune des universités pour connaître la description complète du programme et la liste des cours

 

Visionnez les vidéos ci-dessous pour en savoir plus sur la façon dont le programme se vit et ce qu'en disent les étudiant.e.s

Cours en forêt

Pour leur cours de terrain de l'été 2016, les étudiant.e.s ont passé deux semaines à la Forêt de Recherche et d'Enseignement du Lac Duparquet en Abitibi. Il s'agit là d'un des différents séjours en forêt qui ponctuent le cheminement.

 

pourquoi avoir choisi le programme de maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers (MGDEF) ?

Motivations

Le caractère multidisciplinaire du programme et les connaissances dans diverses disciplines abordées de manière contextualisée, avec des problématiques concrètes, motivent les étudiant.e.s à choisir la MGDEF.

 

avantages du cheminement consécutif des cours dans la qualité des apprentissages et de L'acquisition des connaissances

Un cours à la fois

Les cours durent généralement trois semaines durant les trois premiers des cinq trimestres du programme. Suivre un cours la fois permet de s'y consacrer complètement. Ainsi, le rythme est soutenu, mais régulier. Ceci permet de planifier un horaire qui fait place à d'autres activités, notamment les fins de semaine,

 

participer aux cours dans les salles de vidéoconférence et échanger avec les autres étudiant.e.s

 
 
 

Cours à distance par vidéoconférence

Chaque université met à la disposition du programme une salle de vidéoconférence qui permet aux étudiant.e.s et aux professeur.e.s de l'UQAM, de l'UQAT et de l'UQO de fonctionner comme un seul groupe. Dans la première moitié du programme, il est question de trois rencontres par semaine avec le professeur. Le reste du temps est pour le travail d’équipe et l'apprentissage personnel.

 
 

les stages dans le programme

Les expériences de stage

Les deux stages, d'une durée minimale totale de 12 semaines, mais pouvant aller jusqu'à près de 20 semaines (ou encore plus sous certaines conditions), sont une composante importante du programme. Ils sont une façon pour chaque étudiant.e de personnaliser leur formation, en allant chercher des combinaisons d'expériences qui leur sont propres. Consultez la page LES ÉTUDIANT.E.S pour voir la liste des milieux de stage qui ont accueilli nos étudiant.e.s.

 
 

Merci à Alexis Valeria pour le montage de la vidéo portant sur le cours de terrain en Abitibi et à

Étienne Maranda pour le tournage des vidéos avec les autres étudiant.e.s de la cohorte 2015 de la MGDEF.